Reporter.pcf.fr - Soyez le média

Reporter.pcf.fr - Soyez le média
Accueil
 
 
 
 

comment notre société traite les personnes âgées :

comment notre société traite les personnes âgées : Expulsée à 94 ans de sa maison de retraite; un sdf de 72 ans mis à la rue presque nu; "voila des situations honteuses et illégales en pleine trêve hivernale qui interdit les expulsions, y compris des établissements de santé. L’hôpital va d’ailleurs faire un signalement à la gendarmerie. » on apprend selon le journal la montagne que la dame âgée de 94 ans a été expulsée de sa maison de retraite des Hauts-de-Seine pour cause de loyers impayés. Mise à la porte de sa maison de retraite, une ambulance l'a prise en charge avec ses affaires personnelles pour la déposer devant l'immeuble de son fils absent qui avait déménagé et de la déposer ensuite aux urgences de Châteaudun. on append dans le journal Var matin qu 'un SDF âgé de 72 ans ,sorti de l'hôpital est déposé quasi nu dans la rue sans son fautueil roulant, c'était le 31 décembre 2012. Est ce ainsi que notre société traite les personnes âgées: Selon Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA), «il y a un mépris dans nos sociétés occidentales pour les vieux, surtout lorsqu’ils sont affaiblis, handicapés ou malades» (L’Humanité ). il ajoute : Il est plus que temps d’améliorer la prise en charge des personnes qui résident dans des structures hospitalièresen s'interrogeant dans le journal La Croix : «Comment notre pays va financer son retard en matière d’aide aux personnes âgées ?» De la même manière, Joëlle Le Gall, présidente de la Fédération nationale des associations de personnes Âgées et de leurs familles (Fnapaef), réclamait dans Le Parisien la création immédiate de 40 000 places dans les établissements. Selon ces associations, tout repose sur les familles et non la solidarité nationale. D’autre part, L’Humanité relatait la maltraitance dont sont victimes les personnes âgées dans certaines maisons de retraite. 50 % des personnes âgées hospitalisées et 30 % des résidents des maisons de retraite sont mal nourris. En effet, à la source on trouve une accumulation d’inattentions s’apparentant à des maltraitances : préjugés alimentaires qui conduisent à la prescription de régimes trop sévères, horaires inadaptés (repas parfois servi à 17h30), effet anorexigène de la distribution des médicaments, etc. Des patients handicapés ont des difficultés pour mastiquer, ce qui conduit à un effet buccal déplorable. Des dentistes pourraient pourtant facilement intervenir en amont. Quand on rentre dans la peau d’une personne âgée, «on perd ses repères, S’asseoir dans un fauteuil pour nouer ses chaussures, descendre un escalier, ouvrir une boite de médicament, décapsuler un comprimé, se coiffer, tous ces gestes simples deviennent difficiles voire impossibles.» Si le degré de civilisation d’une société se mesure à ses engagements envers les plus vulnérables, il est plus que temps de s’intéresser à ce problème pour le résoudre le plus rapidement possible. Martine Lozano, militante PCF FDG http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/...

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.