Reporter.pcf.fr - Soyez le média

Reporter.pcf.fr - Soyez le média
Accueil
 
 
 
 

désert hospitalier à Paris et Déserts médicaux : une bombe sanitaire à retardement

 

désert hospitalier à Paris et Déserts médicaux : une bombe sanitaire à retardement
Notre santé est en danger  avec les inégales répartitions des médecins, le dépeçage des hôpitaux,  la fermetures  des pharmacies et  des centres de santé , les déserts médicaux de certaines régions ; notre système de santé se dégrade sans compter le renoncement de soins des malades pour des raisons financières selon plusieurs enquêtes récentes chez les jeunes, les étudiants, les personnes âgées, les personnes en situation de précarité.
la santé de proximité en France est en danger avec  la fermeture des    services hospitaliers , les transferts d’activités à des cliniques privées et les médecins qui partent sans relève .
On constate la casse des conventions collectives, les fusions et les fermetures d’établissements dans la Sécurité Sociale, les hôpitaux et les centres de santé ainsi que la fermeture  des maternités de proximité et des centres IVG. 
 
Rappelons que Les fermetures  des maternités  ont concernés les Maternités effectuant moins de 300 accouchements par an. Les départements les plus touchés sont (Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Creuse, Gers, Haute-Corse, Haute-Saône, Lot et Lozère)où les femmes enceintes mettent plus d’une demie heure à rejoindre la maternité…c’est le cas de la jeune femme qui a perdu son bébé sur l’autoroute.
 
selon Patrick Pellous médecin urgentiste à Paris « Nous ne voyons rien d’autre venir que la fermeture de services d’urgence » citant les fermetures annoncées à Bressuire (Deux-Sèvres), Juvisy-sur-Orge (Essonne), Longjumeau (Essonne)... mais surtout celle de l’Hôtel-Dieu à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP rappelons que - La Commission médicale d’établissement (CME) de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), une instance médicale  a voté à la quasi-unanimité la "fermeture progressive" des urgences de l’Hôtel-Dieu. Le service des urgences du plus vieil hôpital de Paris serait en train de vivre ses derniers instants. 
 
AParis ,Alors que des millions d’euros viennent d’être investis pour rénover l’Hôtel Dieu,la décision de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP [Assistance publique-Hôpitaux de Paris]  va aggraver le désert médical des arrondissemetns de Paris;
 
 
 Ce seraient neuf arrondissements parisiens qui deviendraient un désert hospitalier. 
En effet, Ce projet concerne707 000   habitants,  370 000 salariés .
L’HOPITAL l’ Hôtel DIEU est le seul hôpital public au centre de Paris où les urgences sont ouvertes 24 H SUR 24 h ;
D'autre part , La vente annoncée de 40% des terrains de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière, c’est le démantèlement du plus grand hôpital  européen avec la  la casse de plusieurs services de pointe,  dont l’école d’infirmière, la suppression de milliers d’emplois en interne et en externe.
les mêmes dangers pèsent sur les centres qui pratiquent des IVG, les centres de santé, les centres psychiatriques alors que ARS impose la casse de la sectorisation de la psychiatrie.
rappelons que la loi de 2011 pousse la psychiatrie vers le tout sécuritaire avec la" peur du fou "comme" la peur des étrangers", l'amalgame est cultivé entre dangerosité et folie, à cela s'ajoute le manque de moyens et un envahissement bureaucratique qui empechent   les professionnels de se consacrer à leur mission de soin, de prévention et de souffrance psychique.
Les mêmes dangers pèsent sur la Sécurité Sociale et  Les conditions de travail de l'ensemble du personnel hospitalier. 
- La direction de la CPAM projette 8 nouvelles fermetures de centres d’accueil.  
- A la CAF, sur les 5 centres parisiens, 1 va fermer pour travaux et 1 autre est annoncé pour fermeture définitive. 
 
stop arrêt immediat  des   fermetures de services, d'  hôpitaux , 
de   centre de sécurité sociale, 
 
 
Martine Lozano militante associative
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Notre santé est en danger  avec les inégales répartitions des médecins, le dépeçage des hôpitaux,  la fermetures  des pharmacies et  des centres de santé , les déserts médicaux de certaines régions ; notre système de santé se dégrade sans compter le renoncement de soins des malades pour des raisons financières selon plusieurs enquêtes récentes chez les jeunes, les étudiants, les personnes âgées, les personnes en situation de précarité.
la santé de proximité en France est en danger avec  la fermeture des    services hospitaliers , les transferts d’activités à des cliniques privées et les médecins qui partent sans relève .
On constate la casse des conventions collectives, les fusions et les fermetures d’établissements dans la Sécurité Sociale, les hôpitaux et les centres de santé ainsi que la fermeture  des maternités de proximité et des centres IVG. 
 
Rappelons que Les fermetures  des maternités  ont concernés les Maternités effectuant moins de 300 accouchements par an. Les départements les plus touchés sont (Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Creuse, Gers, Haute-Corse, Haute-Saône, Lot et Lozère)où les femmes enceintes mettent plus d’une demie heure à rejoindre la maternité…c’est le cas de la jeune femme qui a perdu son bébé sur l’autoroute.
 
selon Patrick Pellous médecin urgentiste à Paris « Nous ne voyons rien d’autre venir que la fermeture de services d’urgence » citant les fermetures annoncées à Bressuire (Deux-Sèvres), Juvisy-sur-Orge (Essonne), Longjumeau (Essonne)... mais surtout celle de l’Hôtel-Dieu à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP rappelons que - La Commission médicale d’établissement (CME) de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), une instance médicale  a voté à la quasi-unanimité la "fermeture progressive" des urgences de l’Hôtel-Dieu. Le service des urgences du plus vieil hôpital de Paris serait en train de vivre ses derniers instants. 
 
A Paris ,Alors que des millions d’euros viennent d’être investis pour rénover l’Hôtel Dieu,la décision de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP [Assistance publique-Hôpitaux de Paris]  va aggraver le désert médical des arrondissements de Paris;
 
 
 Ce seraient neuf arrondissements parisiens qui deviendraient un désert hospitalier. 
En effet, Ce projet concerne 707 000   habitants,  370 000 salariés .
L’HOPITAL l’ Hôtel DIEU est le seul hôpital public au centre de Paris où les urgences sont ouvertes 24 H SUR 24 h ;
 
D'autre part , La vente annoncée de 40% des terrains de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière, c’est le démantèlement du plus grand hôpital  européen avec la  la casse de plusieurs services de pointe,  dont l’école d’infirmière, la suppression de milliers d’emplois en interne et en externe.
 
les mêmes dangers pèsent sur les centres qui pratiquent des IVG, les centres de santé, les centres psychiatriques alors que ARS impose la casse de la sectorisation de la psychiatrie.
 
rappelons que la loi de 2011 pousse la psychiatrie vers le tout sécuritaire avec la" peur du fou "comme" la peur des étrangers", l'amalgame est cultivé entre dangerosité et folie, à cela s'ajoute le manque de moyens et un envahissement bureaucratique qui empêchent   les professionnels de se consacrer à leur mission de donner des soins, de faire de la prévention et de  gérer la souffrance psychique.
 
Les mêmes dangers pèsent sur la Sécurité Sociale et  Les conditions de travail de l'ensemble du personnel hospitalier. 
 
- La direction de la CPAM projette 8 nouvelles fermetures de centres d’accueil.
  
- A la CAF, sur les 5 centres parisiens, 1 va fermer pour travaux et 1 autre est annoncé pour fermeture définitive. 
 
stop arrêt immèdiat  des   fermetures de services, d'  hôpitaux , 
de   centre de sécurité sociale, 
 
 
Martine Lozano militante PCF FDG
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.